Accueilecolotop
écologique bac de recyclage couvercle pour poubelle à rebuts couvercle pour poubelle prolonger la vie d'une poubelle à rebuts couvercle pour poubelles couvercle pour contenants à déchets extérieurs conservation d'une poubelle conservation de corbeilles à rebuts recyclage papier résistance aux UV poubelle pour compost
couvercle pour corbeilles à déchets
collecte à 2 voies
éco-responsabilité
matière plastique recyclable
collection des rebuts
couvercle pour poubelle à déchets


recupération plastiques recyclage couvercle pour poubelle à rebuts couvercle pour poubelle le recyclage du plastique réutiliser des contenants à déchets extérieurs collection des matières recyclables réutiliser un panier à rebuts bac recyclage montreal carton recyclage collecte séparée des déchets recyclage du verre

Lorsqu'il n'est pas possible de recycler un produit selon l'un des modes précédents, si celui-ci est apte à produire de l'énergie par combustion, on peut le faire brûler pour récupérer cette énergie : c'est l'incinération d'ordures. Cependant, ceci ne constitue pas à proprement parler une opération de recyclage. On parle alors de "valorisation énergétique" par opposition à la "valorisation matière" que constitue le recyclage.
Une autre technique peut être utilisée pour les ordures ménagères organiques (déchets alimentaires, boues de station d'épuration, etc.). C'est la transformation de ces matières en biogaz qui produit du gaz combustible et transportable : le méthane.

Le recyclage est un procédé par lequel les matériaux qui composent un produit en fin de vie (généralement des déchets industriels ou ménagers) sont réutilisés en tout ou en partie. Ils seront donc réintroduits dans le cycle de production dont le produit est issu.
Le terme recycler est le troisième élément, après réduire et réutiliser, dans la stratégie dite des trois R, car le recyclage exige de nouvelles ressources pour la fabrication et le transport.
Le principe de la collecte séparative ou sélective (souvent appelée improprement tri sélectif, évidente tautologie) est le suivant : les citoyens trient eux-mêmes leurs ordures en différentes catégories. Les déchets non recyclables sont incinérés ou enfouis en centres d'enfouissement technique (CET), variante moderne et plus sophistiquée des vieilles décharges d'ordures.

Si on prend l'exemple du papier recyclé, on constate que pour éliminer l'encre au moment du recyclage, on utilise du chlore, un blanchissant très polluant pour nos rivières et qui se dégrade difficilement. Le papier "gris" (peu désencré) nécessite moins de chlore, mais n'est pas toujours adapté aux utilisations courantes. L'idéal est d'utiliser des feuilles de plus faible grammage. Du papier à 60 g/m² convient parfaitement pour des imprimantes classiques et en plus cela réduit le poids de son transport, donc la consommation de pétrole.
Le recyclage du verre pose aussi des problèmes, car il est lourd et nécessite donc beaucoup de carburant pour son transport. Il faut en outre le fondre à 1 550 °C pour le recycler. L'idéal serait de privilégier le système des consignes, mais les industriels rechignent à organiser des récupérations non rentables d'un point de vue commercial.

faites de pierre ou de béton. Ces poubelles sont très durables, résistant aux intempéries et résistant à la rouille, car ils sont conçus pour tolérer toutes sortes d’utilisations extérieures.

Certains bacs sont fabriqués à partir produits recyclés, certains faits de bois traité et d’autres sont faits de métaux. . Ces bacs, lorsque bien entretenus, peuvent durer des années.

Accueil | Historique | Concept du produit | Avantages | Marché visé | Caractéristiques | Spécifications
Clientèle | Distributeurs | Produits |  Nous joindre | Subventions | Nouvelles | Plan du site | English